19 avril 2019

ISRAËL : OÙ EST PASSÉE TA DÉMOCRATIE ?

Voici ma chronique politique hebdomadaire du vendredi: --------------------------------------------------------------------------   Au bord de la faillite dans les années 80, l’Etat hébreu affiche aujourd’hui une croissance insolente de 4 % par an, un niveau de vie comparable à la France - malgré d’importantes inégalités sociales - et un taux de chômagehistoriquement bas, tombé à 3,7 % en janvier. Son savoir-faire en toutes choses cyber se revend à coups de milliards dans la Silicon Valley. Israël a réussi à... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 05:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2019

LE SAVIEZ-VOUS ?

Partant aujourd'hui en voyage, je vous donne dès maintenant ma chronique politique hebdomadaire du vendredi ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------                         Une idée reçue, difficile à extirper de la pensée collective : le lobby juif aux Etats-Unis est puissant et impose sa volonté au gouvernement américain, dès qu’il s’agit d’Israël. Connue... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 avril 2019

IL Y A DEUX CENTS ANS, KARL MARX

Voici ma chronique politique hebdomadaire du vendredi: --------------------------------------------------------------------------    « Il y a un Juif derrière chaque tyran, tout comme il y a un Jésuite derrière chaque Pape. En réalité, les espoirs des oppresseurs seraient vains et la guerre pratiquement impossible s’il ne se trouvait quelque Jésuite pour endormir les consciences et quelque Juif pour faire les poches. » Qui a écrit cela ? Adolph Hitler dans son livre Mein Kampf, Charles Maurras dans ses... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2019

Hier 2 avril

Hier, 2 avril. Lointain et triste souvenir. Le 2 avril 1974 s'éteignait en fonction de Président de la république française, Georges Pompidou, vaincu par la maladie. Je vous rappelle son souhait: "Les peuples heureux n'ayant pas d'histoires, je souhaiterais que les historiens n'aient pas trop de choses à dire sur mon mandat".Mais beaucoup se souviennent d'un mandat où la France était heureuse, sereine et fière.
Posté par gabrielbanon à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]