25 septembre 2015

Une sculpture sur la Lune

  Peut-on reprocher à un père d'être fier de sa fille ?Car je le suis, je l'avoue. Anilore est une artiste mondialement connue et dont les oeuvres trônent un peu partout dans le monde. Son projet, à l'origine utopique, est devenu réalité: envoyer et installer une sculpture sur la Lune. J'ai voulu partager avec vous ce dernier article paru, concernant son oeuvre sur le Lune.Anilore est née à Casablanca, et nous pouvons être fier d'avoir une artiste marocaine de ce calibre. ... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 14:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 septembre 2015

L'Arabie Saoudite à la recherche d'un parapluie

La chronique politique de cette semaine est consacrée à un acteur majeur du Moyen-Orient, et au-delà, dans le monde arabo-musulman : l'Arabie Saoudite ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ Vendredi 4 septembre, il y a dix jours, le nouveau roi Salmane d’Arabie Saoudite, s’est rappelé au bon souvenir d’Obama, en effectuant un voyage officiel à Washington. Ce déplacement voulait, tout au moins officiellement, réaffirmer... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 08:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2015

L'Europe et les migrants

Chronique hebdomadaire du vendredi -------------------------------------------------- Pour ceux qui ont eu la chance d’aller en vacances, ils ont, à leur retour, trouver une Europe désemparée, face aux vagues successives et journalières, de migrants, venus de tous les horizons. Par mer, par terre, durant une errance de plusieurs jours, parfois de plusieurs semaines, ils sont là, à forcer les portes de cet Eldorado, de cette Europe mythique où vont se briser plusieurs utopies, mais où la sécurité deviendra leur lot de consolation. ... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2015

OYÉ! OYÉ!!

OYÉ! OYÉ!!C'est la dernière semaine de juillet et le début pour certains des grandes vacances d'août. Je souhaite à ceux qui partent en villégiature des bonnes vacances et à ceux qui restent qu'ils profitent de nos plages et de la mer.Pour ma part, je mets à profit ces semaines de calme pour me consacrer à finir mon prochain livre: VAINE RECHERCHE, CINQUANTE ANS APRÈS.Je reprendrai mes chroniques politiques hebdomadaires à la "rentrée" en septembre, sauf "coup de gueule exceptionnel".
Posté par gabrielbanon à 14:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 juillet 2015

Une hirondelle ne fait pas le printemps

UNE HIRONDELLE NE FAIT PAS LE PRINTEMPS. Shaud Judelman est un rabbin de 36 ans, éducateur, qui vit en Cisjordanie dans l'implantation de Tekoa.Ali Abu Awwad est un activiste palestinien de 43 ans. Il oeuvre pour la réconciliation entre Palestiniens et Israéliens depuis l'assassinat de son frère Yussef en 2001. Il vit à Beit Oummar, près de Hébron.Ensemble, ils militent pour qu'une plus grande place soit donnée à la Société civile. Pour eux, de la société civile pourra émerger "La Solution". Ils ne font aucune confiance aux... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2015

IRAN/USA : La nouvelle alliance

Comme vraisemblablement vendredi il y aura le AÏD, je vous livre en avance ma chronique politique hebdomadaire du vendredi ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------   Depuis l’arrivée de Khoméni et la prise d’otages à l’ambassade des Etats-Unis à Téhéran en 1979, Washington avait déclaré la guerre au régime des Mollahs. Le successeur du premier Ayatollah Khoméni, Ali Khaménei, considérait que... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2015

Grèce: il faut appeler un chat, un chat

Chronique politique hebdomadaire du vendredi ------------------------------------------------------------- Tout le monde se congratule, Hollande pavoise, la bourse pousse un ouf de soulagement, mais de qui se moque-t-on ? Chacun a plaidé pour sa paroisse, « sauver » la Grèce c’est attendre plus de compréhension de Bruxelles pour les engagements non tenus de la France. « Sauver »  la Grèce c’est resserrer les rangs de la gauche à bon marché. « Sauver » la Grèce c’est pour Bruxelles, continuer à... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juillet 2015

Faut-il en parler ?

Chronique politique hebdomadaire du vendredi -------------------------------------------------------------- On constate un lourd silence sur l’action des Etats-Unis poursuivant la mise au pas du secteur bancaire européen. Il faut reconnaître que Bruxelles se prête de bonne grâce aux manœuvres du lobbysme américain auprès des différentes instances de l’Union européenne. Il n’y a pas longtemps, la justice américaine a sanctionné diverses banques européennes par de lourdes amendes, dont celui de BNP-PARIBAS a battu le record. La... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juin 2015

Grèce : le psychodrame continu

Chronique politique hebdomadaire du vendredi -------------------------------------------------------------- Il est politiquement correct de dire que la sortie de la Grèce de la zone Euro serait une catastrophe. Il est politiquement correct de dire qu’on a fait souffrir suffisamment le peuple grec, et qu’il est temps de lâcher les vannes du financement pour permettre à la Grèce de sortir de l’austérité. Il est politiquement correct, il est politiquement correct, jusqu’où ? Tout le monde ment sans vergogne, et personne ne pose... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2015

Pari perdu pour le président Erdogan

Chronique politique hebdomadaire du vendredi -------------------------------------------------------------- Il ne voulait pas seulement une majorité, il voulait un plébiscite. Recep Tayyip Erdogan a essuyé l’échec le plus cuisant de sa carrière. Il voulait une majorité de plus des trois quarts de l’Assemblée, lui permettant de modifier la constitution. Il se voyait en Président à vie, avec les pouvoirs les plus étendus. Certain prévoyait un recul, mais pas de cette ampleur. L’AKP, le parti d’Erdogan, au pouvoir depuis 2002,... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]