10 novembre 2012

Une citation à méditer

J'ai recu un ensemble de citations qu'on me prie de lire et méditer; J'en ai retenu une pour aujourd'hui, qui me semble être dans l'air du temps, malgrè son grand âge. C'est Montesquieu (1689/1755) l'auteur de "L'Esprit des Lois" qui déclare: "Le droit du sol est l'absurdité qui consiste à dire qu'un cheval est une vache parce qu'il est né dans une étable" Sans autres commentaires.
Posté par gabrielbanon à 10:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 août 2012

Israël/Palestine, quelques chiffres à méditer

  Les chiffres sont souvent révélateurs. Ils sont têtus et s’obstinent à mettre en lumière, ce que certains aimeraient taire. J’offre à votre méditation quelques uns. Ils parlent d’eux-mêmes et dispensent d’un long discours. Jugez par vous-mêmes.  La population d’Israël s’élève à 7,740 millions dont près de deux millions sont des palestiniens bénéficiant de la nationalité israélienne, ou simples résidents à Jérusalem-Est. Un peu plus d’un million d’Israéliens réside en dehors d’Israël (Etats-Unis, Canada, Europe,... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2012

Le Maroc et la langue d'Esope

Reflexions sur un problème lancinant au Maroc, la langue véhiculaire. ---------------------------------------------------------------------------------------------------  Esope, ce fabuliste grec, considérait que la langue est la plus belle et la pire des choses.La plus belle chose, car elle permet les louanges, les mots doux et le partage du savoir.La pire des choses, car elle permet l’insulte, l’anathème, l’injustice et le mensonge.Le Maroc, lui, souffre d’abondance de langues, l’Arabe, l’Amazigh, le Darija et celle dont on... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 21:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 juillet 2012

De l'Intolérance

    Dieu, grand architecte de l’Univers, a, dans sa grande miséricorde, doté l’Homme du libre-arbitre. Il lui a donné la faculté de penser, choisir, accepter et refuser.Dieu a créée un monde équilibré, où tout, a sa raison d’être, ou tout est équilibre.  Le mal permet de distinguer le Bien, les incroyants donnent tout leur sens aux croyants, Satan permet aux croyants de résister à la tentation et d’affirmer leur foi. Chaque chose à sa raison d’être, les uns justifient l’existence des autres.Nul n’a l’ultime vérité,... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2012

Réflexion à haute voix

Mahmoud Abbas, le Président de l'Autorité palestinienne, s'est rendu à Paris, afin d'y rencontrer le Président français, François Hollande. Apparement, il voulais convaincre ses interlocuteurs d'agir fermement pour relancer les négociations israélo-palestiniennes. Cette gesticulation est inutile, et Abbou Mazen doit le savoir. Que peut faire Hollande, empêtré dans des problèmes économiques intérieurs graves. Il n'a aucune autorité reconnue par ses collègues de l'Union européenne, et la politesse du Président Obama, à l'égars du... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2012

Un premier mai, pas comme les autres

  C’est la fête du travail, et la première de la nouvelle constitution.  Institutionnalisé par l’article 8, le syndicalisme est considéré, comme contribuant à la défense et la promotion des droits et des intérêts socioéconomiques, des travailleurs et travailleuses qu’il représente.Ce premier mai a été l’occasion, pour les centrales syndicales, particulièrement l’UMT, par les défilés qu’ils ont organisé, de démontrer leur vitalité, leur représentativité, et leur importance. Ils rappellent ainsi, qu’ils sont les... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 avril 2012

"L'air du temps"

Lorsque le ministre marocain de la justice et des libertés, Mostafa Ramid, dérape en publique, devant caméras de télévision et journalistes photographes, je suis le premier à le stigmatiser. Mais, quand chez lui, entre amis, dans un diner privé, il plaisante sur son statut marital de bigame, cela le concerne, et lui seulement. Il n’enfreint aucune loi, car la bigamie au Maroc n’est pas interdite. On se trompe de combat, c’est la Loi qu’il faut réformer. Rapporter ses propos, en en faisant des gorges chaudes, ne fait que contribuer... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 06:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2012

Pourquoi je veux une émission religieuse juive

Le Maroc traverse une période de turbulences, économiques, politiques, sociétales.La mondialisation et le développement des supports de l’information, font qu’aucun pays, aucun gouvernement, ne peut faire sa cuisine dans un coin, sans que le monde et le concert des nations, attentifs au développement humain, aux droits de l’Homme, à la démocratie, n’ajoute leur grain de sel, en accordant ou retirant leur confiance.  La confiance, lourde de conséquences, se mérite tant à l’intérieur, qu’à l’extérieur du pays. Lourde de... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 18:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
16 avril 2012

Le Pouvoir politique face à la Finance internationale

 Ecrit un 11 novembre 2011, et c'est toujours vrai ! Parfois, je me demande si j’ai changé, ou c’est le monde qui marche sur la tête.Je suis pour la liberté d’entreprendre, mais pas dans l’anarchie. Je suis pour la loi du marché mais pas pour son impérialisme. Je suis pour la libre circulation des capitaux, mais pas pour leur hégémonie. Berlusconi est parti, Papandréou est parti.  Personne ne va les regretter.Mais ce qui me chagrine, c’est que ce n’est pas un effet de la démocratie qui les a remercié, mais la finance... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 06:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mars 2012

L'ingratitude du Printemps Arabe

  Elles bravèrent, à coté des hommes, les matraques des sbires de Ben Ali, en Tunisie. Elles partagèrent les coups et les brutalités des policiers, à la place Tahrir, en Egypte.Elles participèrent, comme des grandes, à l’insurrection à Benghazi, en Libye. C’est encore par leur courage à défendre leurs enfants contre les sévices d’un autre âge, qu’elles donnèrent le signal de la contestation en Syrie.Elles, épouses, sœurs, mères de familles ont hurlé, avant les autres « Erhal », (Dégage). Partout, elles ont défié... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 14:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]