Le président français, Emmanuel Macron s’est indigné qu’un tir de l’armée russe ait frappé un centre commercial et fait d’innocentes victimes. Il est vrai que la guerre ne fait pas dans la dentelle et les victimes collatérales peuvent indigner même un président de la République française.

 Il est vrai également que le président Macron n’a pas connu la seconde guerre mondiale. Il peut alors penser que seuls les tirs de « l’ennemi » font des victimes. A ne parler que des dégâts et des victimes de l’armée russe, laisse à penser que l’armée ukrainienne se bat avec des lance-pierres et que les pierres, dotées de l’Intelligence artificielle, prennent soin de n’atteindre que des cibles où aucun civil, femme ou enfant n’est là. Les militaires ukrainiens n’utilisent-ils pas les armes données par les américains et les européens dont la France. Leur fournit-on que des armes non-létales ?  Leurs tirs ne détruisent rien et ne font aucune victime civile !

Cela s’appelle « mentir par omission ».

 Oui, la guerre est sauvage, inhumaine et la meilleure façon d’en finir est d’arrêter cette guerre. Mais on n’en prend pas le chemin, à vouloir continuellement diaboliser l’autre.