Le « Messi » est arrivé au club parisien de football, le PSG. On assiste à une véritable révolution dans la planète du Foot. Les chiffres avancés des rémunérations de la Star, donnent le tournis.

 Je suis inconfortable devant cette avalanche de chiffres et ne peux m’empêcher de faire des comparaisons avec les sommités du monde de la médecine, les chercheurs, les dirigeants d’entreprises dont dépend la santé de chacun, l’emploi, la carrière professionnelle et l’enseignement et la formation de nos enfants.

 On parle d’un salaire de 30 à 35 millions d’euros par an, soit, environ 400 millions de Dirhams, ou 33 millions de Dirhams par MOIS.

 On peut se poser la question de l’utilité de Messi et du PSG pour l’Humanité. On me rétorquera que les loisirs sont un besoin humain, mais à quel prix ? N’y a-t-il pas une hiérarchie dans les besoins de l’homme ? Du temps des empereurs romains, on offrait les jeux du cirque à la Plèbe, se gardant de lui donner un droit de regard sur les affaires de l’état.

  Sait-on que les enseignants chercheurs bénéficient de :

-       3500 à 15000 euros par an comme prime d’excellence scientifique

-       3000 à 15000 euros de prime de pédagogie

-       1245 euros par an prime de recherche et d’enseignement supérieur et

D’un salaire maximum de 3100 euros par mois soit pour un « Mandarin » (professeur-chercheur en médecine) : 15000+15000+1245+37200= 68445 euros par an ou 5703,75 euros par an.

 A l’autre bout de la hiérarchie de l’économie, le patron du CAC40 le plus chèrement payé du monde, touche 2.796.748 euros par mois plus des primes si les objectifs sont atteints..

 Mais enfin, me dira-t-on il s’agit de Messi !