REFLEXIONS

        Le Hamas a décidé d’attaquer Israël en lançant plus de 1700 roquettes, au prétexte des violences entre policiers israéliens et jeunes palestiniens sur l’esplanade des mosquées, le mont du temple. 

 Ces échauffourées ont surpris par leur violence. On peut se poser deux questions : Pourquoi les policiers israéliens ont réagi si violement, contrairement à l’accoutumé ; ils ont toujours démontré une retenue exemplaire et un savoir-faire certain, à maitriser ces situations ; des instructions avait été donné pour ne donner l’accès du mont du temple qu’au plus de quarante ans, or l’esplanade était noire de jeunes palestiniens.

 Sommes-nous devant un acte délibéré, qui cherchait à créer une situation de crise ? Les mauvais esprits diront qu’elle profite au premier ministre sortant, Benyamin Netanyahou. Il est certain que seul le gouvernement provisoire mené par Netanyahou pouvait donner des instructions de fermeté aux policiers. Par contre la présence de tant de jeunes sur le mont du temple reste une énigme pour certains. Un fait, les événements déclenchés par le Hamas ont suspendu, voir compromis, l’accord de coalition formant un nouveau gouvernement israélien et où le parti islamiste était présent. En effet, les victimes israéliennes ont crispé les tenants d’une telle coalition et les victimes palestiniennes ont refroidi les tenants d’une collaboration avec les partis hébreux.

   Mais, Netanyahou, qui cherche désespérément à se maintenir, a raté son coup, les anti-Bibi ne veulent pas le voir dans aucune combinaison, vérité du moment.

  On savait que Benyamin Netanyahou était capable de tous les coups tordus, mais, pyromane……