18 décembre 2020

UN NOUVEAU FANTASME : LE RACISME BLANC

Voici ma chronique politique hebdomadaire de ce vendredi : -------------------------------------------------------------------------------   Pour Lilian Thuran, l’ancien footballeur, tout blanc est un raciste qui s’ignore. Dans une interview donnée au journal parisien Le Monde, ce dernier trouve à l’homme blanc un privilège existentiel et lui reproche de n’être jamais discriminé du fait de sa couleur. Voilà un bien mauvais procès que monsieur Thuran fait à l’homme blanc et plus encore aux Français. Comment l’homme blanc... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 07:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 décembre 2020

DEUX ÉVÉNEMENTS HISTORIQUES

Pour ce vendredi, j'avais préparé une chronique sur la situation au Liban, mais l'actualité m'oblige à traiter de deux sujets qui me sont chers à plus d'un titre. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- À Rabat, le cabinet royal a annoncé deux événements à priori sans lien entre eux. L'un concerne le Sahara marocain, l'autre plusieurs milliers de kilomètres plus loin, le Moyen-Orient. Honnêtement, on savait que le Maroc... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 décembre 2020

SARKOZY ET LES ÉCOUTES

ÉCOUTE ! ÉCOUTE ! Depuis quelques jours, l’ancien président de la République française, Nicolas Sarkozy, comparait devant les juges du pays des droits de l’Homme. Il est accusé d’association de malfaiteurs et de corruption, rien que cela ! Dans des écoutes illégales, (car entre un citoyen et son avocat), on apprend que Sarkozy va peut-être intervenir en faveur d’un magistrat et que ce dernier lui renverra l’ascenseur, en lui donnant des informations sur une procédure en cours (affaire Bettencourt) le concernant, et où il sera... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 décembre 2020

LE NOUVEAU LANGAGE DE LA GAUCHE

          Depuis que la Droite a inclus le social dans son discours politique, depuis que les entreprises se veulent citoyennes, la Gauche s’est trouvé avec un discours vide de tout élément mobilisateur. Comme l’avait déclaré en son temps, l’ancien président de la République française,  Valéry Giscard d’Estaing, la gauche n’avait plus le monopole du cœur.   Alors, repeint en rose ou en vert, ils nous reviennent avec un vocabulaire abscond qui interpelle le chaland. Depuis... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]