21 décembre 2017

Il faut raison garder

Je pars toute à l'heure pour l'Europe, aussi je poste aujourd'hui ma chronique du vendredi, qui sera la dernière de l'année. Elle n'est pas politique. C'est plutôt un appel au calme, à la mesure, un appel à la raison.  ----------------------------------------------------------------------------------                         Depuis que des femmes ont osé dénoncer la conduite obsessionnelle sexiste d’un monument du milieu hollywoodien, on ne compte plus le nombre de... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 05:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2017

Nous intervenons pour protéger les civils !

Chronique politique hebdomadaire du vendredi --------------------------------------------------------------- L’enfer est pavé de bonnes intentions, peut-être, mais les interventions militaires des grandes puissances, doivent aller plus loin que l’alibi récurant de « la protection des populations civiles. » Les américains en Irak, les français et les anglais en Libye, ont peut-être mis fin à des dictatures, mais ils ont plongé les deux pays dans le chaos. Au moment où l’on parle de nouveau, d’une éventuelle ... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2017

Un nouveau challenge pour l'homme: l'intelligence artificielle

Voici ma chronique hebdomadaire, ke ne suis pas certain qu'elle ne soit pas politique. -----------------------------------------------------------------------------------------------         L’homme, depuis son arrivée sur terre a eu à subir des mutations nombreuses, et à relever d’innombrables défis, lui permettant de rester le ‘maître pensant’ de tout ce qui peuple cette planète. Supérieur par sa capacité de penser et de prévoir, l’homme a été sans conteste, à ce jour, l’animal ‘Roi de la forêt’. Voilà... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 08:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 décembre 2017

La diplomatie américaine dans la tourmente

  Il y a 22 ans, en 1995, le Congrès américain votait la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël et ordonnait le transfert de l’ambassade US de Tel-Aviv à Jérusalem. Depuis cette date, les présidents américains qui se sont succédé, républicains ou démocrates ont, tous les six mois, suspendu l’obligation légale de déplacer l’ambassade. Pourquoi ? Pour garder intacts les possibilités de Washington à contribuer à l’instauration d’une paix juste et durable, entre Israël et les Palestiniens. ... [Lire la suite]
Posté par gabrielbanon à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]