th_2

Peut-on rester silencieux devant le massacre de journalistes dont leur seul crime était celui d'exercer leur droit à la libre expression.

Peut-on rester silencieux devant l'assassinat de policiers dont le seul crime était de faire leur devoir de protéger.

Peut-on rester silencieux devant le meurtre de civils dont le seut crime était d'être là, au mauvais endroit, au mauvais moment.

Assurément non, nulle personne ne peut se considérer en dehors du drame qui endeuille toute une profession, qui endeuille tout un pays.

Mais gardons nous d'abonder dans le délir de ces "fous de Dieu" et considérer que nous sommes en guerre contre les autres, les musulmans. Car outre les victimes de cette violence, l'autre victime, sans conteste, est l'Islam. La guerre, si il y a guerre, c'est la guerre du fanatisme religieux contre tout ce qui leur est étranger: la démocratie, la liberté de penser et de s'exprimer, enfin la liberté d'être des hommes et des femmes libres de tout radicalisme religieux. Ce n'est pas seulement Charlie-Hebdo qui a été visé, mais tout un mode de vie, la démocratie, la liberté de pensée et toutes les formes de sociétés qui vont avec.

Il est urgent que tous les citoyens du monde, chrétiens, musulmans, juifs et agnostiques s'unissent pour combattre cette dérive odieuse de la pensée religieuse. Tous nous devons nous mobiliser pour dire halte à ces "fous de Dieu" et leurs horribles séides, les djihadistes. Aucun calcul politique ne peut justifier une acceptation de telles dérives meurtrières.