Les chiffres sont souvent révélateurs. Ils sont têtus et s’obstinent à mettre en lumière, ce que certains aimeraient taire. J’offre à votre méditation quelques uns. Ils parlent d’eux-mêmes et dispensent d’un long discours.

Jugez par vous-mêmes.

pt110248

 La population d’Israël s’élève à 7,740 millions dont près de deux millions sont des palestiniens bénéficiant de la nationalité israélienne, ou simples résidents à Jérusalem-Est. Un peu plus d’un million d’Israéliens réside en dehors d’Israël (Etats-Unis, Canada, Europe, essentiellement).

 La population palestinienne, vivant sur les territoires occupés, s’élève à 4,3 millions, dont 2,75 millions en Cisjordanie et 1,54 millions dans la bande de Gaza. La densité est de 450 personnes au km2 en Cisjordanie et 4279 personnes au km2 dans la bande de Gaza. La densité pour Israël est de 350 habitants au km2. Israël et les territoires occupés ont une densité comparable à celle de l’Inde, c’est-à-dire une des plus élevée du monde.48,6% de la population palestinienne a moins de 18 ans. Le taux d’alphabétisation des jeunes palestiniens (15-24 ans) est de 99%. Il faut noter que 19% du budget de l’Autorité palestinienne est destiné à l’éducation.

 L’Autorité palestinienne bénéficie d’une aide internationale depuis les accords d’Oslo.Après le Soudan, la Palestine était en 2010, le second plus important bénéficiaire de l’aide internationale dans le monde.De 1994 à 2009, l’Union européenne a donné 4,26 milliards d’euros, chiffres auxquels il faut ajouter une aide direct de la France de 260 millions d’euros.En 2011, la communauté internationale a donné 1,12 milliards d’euros à l’Autorité palestinienne. En 2012, l’aide de l’Union européenne devrait s’élever à plus de 300 millions d’euros.

On ne peut pas ne pas parler des colonies, même en chiffre. Depuis la signature des accords d’Oslo,  la population des colons est passée de 268.756 à 518.974 en 2010, soit une augmentation de 51%, 80% des colons vivent dans un périmètre de 25 kms autour de Jérusalem.En 2011, il y a eu plus de constructions par personne dans les colonies qu’en Israël.

 D’autres chiffres ne doivent pas passer sous silence :

- Lors de l’opération « Plomb durci » 18 écoles ont été détruites.

- Depuis le début de la deuxième intifada, en 2000, près de 7500 enfants palestiniens, entre 12 et 17 ans, ont été arrêtés et emprisonnés.

pt121729

- Selon le Comité israélien contre les destructions de maisons, au moins 24.813 maisons ont été démolies en Palestine depuis 1967.

- En avril 2012, le pic mensuel record de 54 démolitions a été atteint.

- Le nombre d’attaques de colons par semaine en 2011, a augmenté de 40% par rapport à 2010 et de 165% par rapport à 2009.

 Ces chiffres illustrent la politique du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, mais aussi la bataille de la démographie que les Palestiniens sont en train de gagner.

 Sources : ONU, UE, UNRWA, Plateforme des ONG français pour la Palestine.