Quatrième de couverture du Parti de l'entreprise, coécrit avec Daniel Huguenin, aux Editions Fayard (Paris) 1968.


parti de lentrepriseLe prodigieux mouvement d'industrialisation qui caractérise notre époque donne à l'entreprise une place prépondérante: c'est elle qui crée les richesses nécessaires au développement souhaité par tous; c'est elle qui constitue désormais l'instrument le plus efficace pour une transformation de la société.

A l'heure où un malaise profond saisit cette société qui hésite sur ses finalités et sur le rythme à adopter pour s'industrialiser, à l'heure où les distorsions s'aggravent entre le politique et l'économique, il est nécessaire de prendre parti. Il faut reconnaître de manière urgente l'importance du "phénomène entreprise".

L'objet de cet ouvrage est de montrer comment cette reconnaissance peut se faire et les conséquences qu'elle implique pour tous les hommes. La nationalisation, l'internationalisation, la socialisation, mais aussi la participation et la cogestion sont abordées uniquement sous l'angle de l'entreprise. Les règles de la croissance de l'entreprise sont énoncées non pas comme des dogmes, mais comme autant d'impératifs pour son développement.